Analyse chiffrée

Analyse chiffrée

mer, 09/18/2013 - 00:26
  • Taux d’encadrement : 1 enseignant pour 27 étudiants
  • 2% de jeunes adultes sont inscrits dans l’enseignement supérieur
  • 2011 : dépenses publiques totales pour l’éducation : 4.5% du PIB, 21.7% des dépenses totales gouvernementales (57% pour le primaire, 28% pour le secondaire et 14% pour le supérieur)
  • Diplômés des sciences techniques en 2008 : 12%
  • 80% des inscrits à l'Université Abdou Moumouni de Niamey sont de sexe masculin.
  • La faculté accueillant le plus grand nombre de femme reste la Faculté des sciences de la santé (33% de Femmes). Celle qui en reçoit le moins est la Faculté des sciences (10% de Femmes). Ces chiffres se confirment pour l’année scolaire 2009-2010.
  • Évolution du Budget de l'Université Abdou Moumouni de Niamey
  • Les recettes de l’université sont constituées principalement de la subvention de l’état (90%) et de ressources propres issus de prestations fournies par les composantes de l’UAM. Le tableau suivant présente une évolution du budget en millions de FCFA pour les années 2003, 2004, 2005, 2006 et 2007

 

              Budget UAM (Voté) : 3500   3500   4500   6000   6000

              Budget UAM (Exécution) : 2000   2100   3500   3500   4500

              Taux d'exécution   57,1%   60,0%   77,8%   58,3%   75,0%

              Subvention de l'état   2500   2500   2800   3500   5000

 

  • On constate que les subventions de l'Etat sont croissantes, ce qui traduit une volonté franche d'investir dans l'éducation supérieure afin de combler le retard accumulé par le Niger. Cependant, il est évident que pour parvenir à rendre l'investissement pleinement efficace, les sommes doivent être utilisées à bon escient, ce qui n'est manifestement pas toujours aisément vérifiable.
  • Pour assurer ses missions, l’Université Abdou Moumouni de Niamey compte 292 enseignants chercheurs permanents et 404 personnels administratifs et techniques. 206 enseignants vacataires dispensent des cours dans les différentes instituts.