superieure

Recherches, innovations:

superieuretitle2: 
Publications scientifiques, notoriété.
+

''Depuis 2007, l’Université Abdou Moumouni de Niamey finance sur fonds propres des projets de recherche. Les projets sont soumis à un conseil scientifique pour évaluation. Au total, 87 projets ont été financés

pour un montant d’environ 522 millions de FCFA."...

Conditions de la vie étudiante:

superieuretitle2: 
Bourses, logement, santé
+

Le secteur de l’enseignement supérieur au Niger fait face à des problèmes de financement, à des installations et infrastructures inadéquates, à des problèmes de qualité et de pertinence des enseignements et de la recherche et à des problèmes d’incohérence entre les besoins du marché du travail et les compétences développées par le système universitaire...

Filières d'études proposées:

superieuretitle2: 
Système LMD, instituts techniques etc
+
superieuretitle3: 
Système LMD, instituts techniques etc

Analyser les filières d'études supérieures proposées au Niger permet d'aboutir à la question centrale suivante : Les filières d'étude proposées sont t-elles en adéquation avec les besoins économiques du pays ?

Analyse chiffrée:

superieuretitle2: 
Budget, effectifs étudiants et enseignants ...
+

Pour assurer ses missions, l’Université Abdou Moumouni de Niamey compte 292 enseignants chercheurs permanents et 404 personnels administratifs et technique. 206 enseignants vacataires dispensent des cours dans les différentes instituts...

Ouverture sur le monde:

superieuretitle2: 
Partenariats, échanges internationaux.
+
superieuretitle3: 
Partenariats, échanges internationaux.

'' Depuis sa création, l’UAM a construit un réseau de partenariat avec de nombreuses universités et centres de recherche en Afrique de l’Ouest et du Nord, en Europe et notamment en France, mais aussi en Amérique du Nord. Aujourd’hui, 47 accords de coopération actifs traduisent l’ouverture de l’université à l’international.'' Site de l'Université Abdou Moumouni de Niamey.

 

Il est cependant important de préciser que l'ouverture à l'international de l'Université de Niamey ainsi que de l'ensemble du système d'enseignement supérieur nigérien reste insuffisante. Les programmes d'échanges existant ne concerne qu'une infime partie des étudiants, et bien trop souvent les barrières administratives et financière restent infranchissables.