Qualité de la formation

Qualité de la formation

mar, 09/17/2013 - 23:53

La qualité de l'éducation passe aussi par un nombre suffisant et une meilleure répartition des enseignants dans les écoles de façon à réduire les disparités entre les différentes zones. Ce qui n'est point le cas de nos jours. Cette répartition inéquitable fait que certaines écoles sont en sureffectifs d’enseignants, tandis que d’autres n’offrent pas des conditions d’encadrement acceptables, dans un contexte où les besoins en enseignants sont croissants. Les écoles urbaines apparaissent ainsi mieux dotées que les écoles rurales car en terme de proportion, en 2009-10, il y avait plus d'enseignants qualifiés dans le milieu urbain que dans le milieu rural (98% contre 96%). Niamey est avantagé par rapport aux autres villes, et les régions de Tahoua et Maradi ont  un retard de dotation. Cependant il existe de très grandes différences de résultats entre des établissements scolaires qui ont des moyens comparables. En fait les établissements les mieux dotés n’ont pas vraiment de meilleurs résultats que ceux qui le sont moins.

 

Plus de 80% des enfants n'acquièrent pas les compétences fondamentales en mathématiques et en français au niveau du primaire. En effet, la moitié des élèves qui parviennent au CM2 ne maîtrise pas la lecture courante. De plus, en 2005, seuls 6,4% des élèves en français et 5% en mathématiques atteignaient le seuil des compétences de base. En 2007, ces taux ont encore baissé, avec 2% des élèves en français et 1,8% en mathématiques qui atteignaient alors le seuil désiré des compétences de base au CM2. Cette situation constitue une entrave importante pour une poursuite sans encombre de leur scolarité. D'ailleurs cela se caractérise par un taux de réussite modeste au Certificat de Fin d’Études du Premier Degré (CFEPD). En  2000-2001 seuls 34% des élèves qui se sont présentés aux examens ont été admis. Ce taux d'admission est passé à 53,3% en 2008-2009 et  à 63,5% en 2010-2011 . Le taux de réussite au CFEDP a ainsi connu une amélioration d'environ 2,7 point par an de  2000-01 à 2010-11.